Le portrait de Mélanie [5]

Mélanie a 29 ans, elle est infirmière indépendante, elle habite Liège avec son compagnon, leur petite Louison de 2 ans et 1/2 et leur chien Hatchis. Et bientôt, une quatrième petite humaine viendra rejoindre leur douce famille !


Devenir maman


Mélanie a su très tôt qu'elle deviendrait maman ! Animatrice au patro, elle a passé quelques années à s'occuper d'enfants. Plus jeune, elle jouait beaucoup avec ses bébés et leur donnait des prénoms, c'était une évidence pour elle qu'elle serait maman plus tard !

Mélanie est quelqu'un qui vit au jour le jour, elle ne s'était jamais vraiment projetée dans le rôle de maman, elle l'a laissé venir à elle :). « Je ferais comme je pourrais ! », voilà ce qu'elle s'était dit :) Attirée par la maternité depuis toujours, elle a malgré tout visionné en amont des reportages, des vidéos et lu des témoignages, elle s'est toujours informée naturellement sur ce sujet.


Son accouchement à la maternité


« Il y avait beaucoup d'accouchements, j'entendais crier, ça courrait partout... »

Après une soirée au restaurant les contractions sont arrivées et Mélanie et son compagnon sont partis à la maternité. Là-bas, on l'examine mais son col est ouvert à 2 centimètres. On l'invite donc à aller marcher, elle se retrouve sur le parking de l'hôpital à 1h du matin à faire des tours pendant de loooongues minutes. Elle a ensuite perdu le bouchon muqueux en se rendant aux toilettes mais son col n'avait toujours pas bougé. L'équipe médicale hésite à la renvoyer chez elle car l'hôpital est bondé et qu'il n'y a pas de place. Elle finit par croiser sa gynécologue – à savoir qu'elle avait déjà eu 4 décollements des membranes car sa date prévue d'accouchement était passée -. Son col est finalement ouvert de 5 cm donc ils la gardent. Elle va en chambre, fait un lavement, elle s'apprête tranquillement. Les contractions continuent et la péridurale lui est réalisée pendant la nuit. « Il y avait beaucoup d'accouchements, j'entendais crier, ça courrait partout... » me dit Mélanie. De quoi mettre une bonne ambiance ! Avec les produits, Mélanie vomit et s'épuise. Vers 14h, elle commence à pousser mais le bébé ne sort pas, on lui pousse sur le ventre, on essaie avec les forceps... C'est finalement à 15h15 qu'elle part en césarienne d'urgence.Il y avait beaucoup de monde dans la salle d'opération, Mélanie saura plus tard qu'ils étaient tous curieux de rencontrer ce bébé qui tardait à sortir ! Certains ont même dépassé leur heures de travail pour rester et rencontrer Louison :). Une fois la petite Louison sortie, Mélanie entend les paris sur son poids ! Finalement elle avait un poids tout à fait dans les normes : 3kg500. Elle retourne ensuite en salle d'accouchement car il n'y avait plus de place en maternité. Elle se souvient que sa cicatrice saignait fort, on lui avait mis une poche de sable pour maintenir la plaie. « Je n'ai jamais vu autant de sang sur un pansement » lui dit une sage-femme. De quoi être bien rassurée! Elle se souvient aussi de sa première toilette plutôt brute avec une infirmière...Elle a finalement pu migrer vers une chambre normale vers 22h au moment du feu d'artifice des coteaux de la citadelle à Liège, pour ceux qui connaissent :) Elle aura passé en tout 5 jours à l'hôpital.


Son allaitement


« J'ai repris le travail après 3 semaines, quand je rentrais, je la remettais au sein et quand je n'étais pas là, je tirais mon lait dans la voiture entre 2 patients. »

L'allaitement s'est mis en place tout de suite et s'est très bien passé. Mélanie a allaité 11 mois. La petite Louison s'est mise au sein rapidement !Elle a repris le travail 3 semaines après l'accouchement, elle a donc commencé à tirer son lait pour que Louison puisse en bénéficier lorsqu'elle était en déplacement. Le papa et elle se relayait ensuite les grands-parents ont pris le relais et après 2 mois elle a intégré la crèche. « Quand je rentrais du travail, je la remettais au sein et quand je n'étais pas là, je tirais mon lait dans la voiture entre 2 patients ». Les femmes sont des guerrières !


Travail et vie de maman


« Avec le travail c'est quand même compliqué. Je réfléchis à peut être prendre un mi-temps, surtout avec la 2ème (#teamfilles) qui arrive et je pense arrêter d'être indépendante. Je suis trop absente à mon goût. Il y a la fatigue liée à mon travail, j'ai l'impression de ne jamais être à 100% avec Louison. Je n'ai soit pas le temps avec le travail soit pas d'énergie. »

Pour son deuxième bébé, Mélanie a décidé de prendre son congé maternité en entier soit 9 semaines au lieu de 3 et puis elle verra. Elle est en pleine réflexion concernant une réorientation professionnelle. « Mon équilibre entre le travail et mon rôle de maman est difficile à trouver. Je me suis dit que quand j'allais être maman ça allait m'aider à être moins stressée par le boulot mais en fait non. Je fais souvent passer mon boulot devant, j'ai du mal à ce que mon boulot n'empiète pas sur ma vie privée. Je suis très stressée. Je sais que je vais avoir des mails, des messages de mes collègues, le lien avec mon travail n'est jamais rompu et me pèse. »

Le manque de congé est problématique aussi, elle prend 15 jours de congés par an, c'est trop peu. « J'ai du mal à lâcher pendant les vacances. J'ai du mal à couper le cordon avec mon métier. Quand je prends congé, je culpabilise. »On culpabilise toujours en tant que maman, on a toujours l'impression de ne pas en faire assez mais elle voit malgré tout que sa fille se développe bien et qu'elle est bien entourée ! « Je suis en pleine réflexion, je souhaiterais vraiment trouver cet équilibre professionnel/vie de maman.» Et c'est tout ce que l'on te souhaite <3


Merci à toi pour ce partage !


Prends soin de toi, joyeuse fin de grossesse :)