L'Interview de Françoise [5]


Françoise

25 ans

Flémalle, Belgique

Maman de Maël 17 mois


As-tu toujours su que tu deviendrais maman ?

Oui, j’ai toujours voulu avoir des enfants. C’était assez logique pour moi. Après les études si je trouvais le bon papa pour mes enfants, j’en voulais. A vrai dire, ça s’est fait encore plus rapidement que ce que je ne pensais. J’ai exercé 2 ans seulement et je suis tombée enceinte. Mon compagnon, étant un peu plus âgé que moi, était plus pressé. Et comme je savais que je voulais des enfants avec lui, dès qu’on a emménagé ensemble, je suis tombée enceinte de Maël après 2 mois dans notre nouvelle maison.


Quelle image avais-tu de la maternité avant d'être maman ?

Étant éducatrice spécialisée, j’avais déjà des idées concernant la maternité et l’éducation de mes enfants très claires. Je voulais agir d’une certaine façon et pas d’une autre. C’est sûr qu’il y a toujours des idées bien belles mais qu’en application, c’est pas évident de les respecter. Mais j’essaye de suivre ce que je voulais. Et mon compagnon est du même avis que moi concernant l’éducation des enfants, donc c’est sûr que c’est plus facile quand on est deux du même avis. Puis je veux aussi reproduire la même éducation que j’ai eue. Pour ce qui est de l’image de la maternité, je n’en n’avais pas précisément.


Comment se sont passés ton accouchement et ton allaitement si tu as allaité ?

Accouchement provoquée à J+4 car bébé très gros. 4,135 kg et 54,5 cm. La préparation a été longue et douloureuse. J’ai eu recours à la péridurale mais qui n’a pas fonctionné. J’ai vraiment souffert des contractions. J’ai eu l’occasion d’aller dans un bain à bulles pour atténuer les douleurs. Ça m a permis de me changer les idées, mais pas de diminuer la douleur. L’accouchement a été assez rapide, mais avec un bébé bloqué dû à une grosse tête. Utilisation des petites ventouses et tout s’est bien déroulé ! Bébé en bonne santé mais un peu épuisé et sonné par l’accouchement. Par contre pour moi, ça s’est compliqué. Hémorragies sur hémorragies, rien ne les faisaient stopper. Durant ce moment la, bébé m’a été enlevé et il est parti avec son papa. Au moment même j’étais vraiment dans les vapes mais j’ai un très mauvais souvenir de ce moment et de la douleur ressentie à chaque fois que la sage femme poussait sur mon ventre pour faire sortir les caillots. Je l’ai supplié d’arrêter mais elle était obligée de le faire. J’ai donc été opérée pour contrôler l’hémorragie. Le curetage fait, l’hémorragie à repris de plus belle. Puis s’est enfin stoppée grâce aux manipulations de la sage femme. Ça a duré très longtemps. J’ai accouché à 13h42. À 15h on se rendait compte de la perte de sang anormale. Durant deux heures les médecins ont tenté de stopper grâce aux médicaments. Puis de 19h jusqu’à 3h du matin, curetage et intervention des médecins. Mon bébé était pas avec moi et j’étais très triste sans lui. J’avais envie de l’avoir près de moi. Il s’est mis à dormir jusqu’à mon retour dans la chambre. Maël garde encore des séquelles de cette séparation. Il est en panique dès qu’il ne me voit pas, durant la nuit. Ayant perdu des litres de sang, j’ai dû être transfusée. Ce qui m’a retardé ma montée de lait. Maël était au sein 24/24h et ma montée de lait est arrivée le 4ème jour. L’allaitement s’est mis en place assez facilement, mais bébé au sein nuit et jour pour assurer un bon lait ! Pas de tétine ni de biberon, pour ne pas faire face à une confusion. Il a juste dû être complémenté au gobelet 2x car il faisait de la température et il avait besoin d’hydratation. A l’heure actuelle, j’allaite toujours Maël nuit et jour, un nombre incalculable de fois !


Quelques mots sur ton quotidien actuel de maman ?

J’ai arrêté de travailler à la demande de mon compagnon et cela me convenait très bien. Je m’occupe à 100% de mon petit garçon et ma journée s’organise autour de lui. Je fais tout en fonction de son horaire à lui et de ses besoins. Plus petit, je dormais durant ses siestes pour récupérer. Maintenant, je me lève a son rythme , et on prend le temps ! On joue, on se câline, on profite à fond ! Il m’accompagne partout et me suit partout. Il va jouer chez sa Mamy lorsque je vais m’occuper de mes chevaux ou bien il vient avec. Il va s’occuper de ses deux petites poules. Il cuisine avec moi, il lave avec moi, il range,... et bien sûr on joue beaucoup.


Qu'est ce qui est le plus difficile à gérer au quotidien dans ton rôle de maman ?

Le plus difficile à gérer ? Le fait qu’il ne dorme toujours pas correctement et me réveille encore 5 à 10 fois par nuit. Heureusement que je ne travaille pas mais depuis 17 mois je n’ai pas eu un cycle complet et c’est parfois très difficile à tenir. Je me sens parfois épuisée et donc moins de patience. Sinon, aussi, c’est parfois l’angoisse et l’inquiétude quand il est malade. Je me sens parfois si impuissante face à certaines douleurs ( dents, bronchiolite,...)


Qu'as-tu mis en place pour y faire face ?

Pour les nuits, j’ai tout essayé. Médecin, orl, chiropracteur, micro kiné , ostéopathe, kinésiologue. Mais rien n’y fait ! Et le laisser pleurer pour qu’il arrête de m’appeler c’est hors de question. Je veux qu’il sache qu’il peut compter sur sa maman n’importe quand. Alors si c’est pour le laisser pleurer dans sa chambre, je lui apprends tout le contraire. Que même sur sa maman il ne peut pas compter. Alors sur qui pourra-t-il compter dans la vie ? J’essaye de faire des siestes quand c’est trop difficile. Ma maman le garde parfois le temps de faire ma sieste et ça me soulage. Pour ce qui est de l’inquiétude, je suis de nature assez anxieuse donc je n’ai rien mis en place vraiment. A part en parler et me renseigner sur les différentes choses à faire pour atténuer une douleur ou une maladie.


Et aujourd'hui, c'est quoi la maternité pour toi ?

La maternité pour moi maintenant, c’est vraiment faire passer mon enfant avant tout. Les jours, mois , années passent si vite que je ne veux manquer aucun moment important de sa vie. Je veux dire par là que toute la journée s’organise autour de lui et non ça ne me gêne pas. Je passe des heures à l’endormir mais bientôt, bien trop vite, il s’endormira de lui même. Bien trop vite, il n’aura plus besoin de moi autant que maintenant. Alors j’en profite et je me dévoue à lui a 100% pour ne rien regretter !


Est-ce que tu changerais quelque chose dans ta vie de maman ?

Pour rien au monde non ! Être tous les jours avec mon bébé, l’élever et m’occuper de lui, je ne le regrette vraiment pas. Le travail ne me manque pas. J’aime ce que je fais ! Et je suis occupée toute ma journée !


Veux-tu d'autres enfants ?

Oui ! On va construire notre nouvelle maison familiale puis nous agrandirons notre famille :)


Partage avec nous une phrase ou une citation qui te parle depuis que tu es maman

Aucune somme d’argent et aucun succès ne vaut plus que le temps passé en famille


>> François tient un blog "Jeune maman au foyer", retrouvez-le ici

>> Retrouvez-la sur Instagram


Un grand merci à toi pour ton témoignage !



NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre site
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
912d358c512a95dd1e069750b8ea16c0.png

 Slow Green Mama 2021