Et pourquoi pas le "unschooling" ?


De quoi je vais encore vous parler moi... ! Le « Unschooling » qu'est-ce que c'est ?

Il n'y a pas de définition claire et arrêtée. Le unschooling cela veut dire que ton enfant n'est pas scolarisé que ce soit dans une école ou "à la maison". C'est-à-dire que les parents ne suivent pas un programme, un plan, un schéma bien spécifique pour apprendre telle matière ou tel apprentissage à leur enfant. Autrement dit les apprentissages continuent à être informels. Les enfants apprennent par eux-mêmes selon ce qui les motivent à un instant T et selon leurs besoins. Les parents, bien-sûr, fournissent un environnement de qualité, riche, soutiennent leur enfant dans leurs apprentissages et sont présents pour eux pour répondre à leurs questions.


Un an à l'école Montessori : le bilan

Avant d'inscrire notre fille à l'école, nous avions déjà envisagé (j'avais déjà envisagé) de faire « l'école à la maison » mais je ne me sentais pas capable de faire des formations Montessori notamment, je n'avais pas le budget pour acheter beaucoup de matériel, je n'avais pas assez confiance en moi. Je ne me sentais pas « qualifiée », ben oui je ne suis pas enseignante à priori. Nous avons donc inscrit notre fille dans une école pour faire « comme il faut et comme tout le monde » mais nous avons tout de même choisi une école qui pratique la pédagogie Montessori (et nous en sommes ravis).

Notre fille a raté beaucoup de jours d'école soit parce qu'elle était malade, soit parce qu'elle était trop fatiguée soit parce que c'était plus simple pour nous de la garder (éviter un trajet, la ville, le stress des horaires...).

En cette fin d'année, ce que j'ai remarqué c'est qu'elle ne veut pas forcément aller à l'école, elle ne réclame jamais l'école quand celle-ci est terminée, les week-ends, lors des congés. Elle n'en parle pratiquement jamais. Elle ne parle jamais de ses copains de classe à part quand elle raconte un événement de sa journée mais rien d'insistant sur « j'ai envie de voir un tel ou une telle ». Je sais malgré tout qu'elle s'amuse et qu'elle adore son institutrice.

J'ai remarqué que lui imposer un rythme de sommeil, de brossage de dent, de lever, de petit déjeuner génère du stress chez elle car cela ne respecte pas forcément son rythme à elle. Je voudrais tellement la laisser faire à son rythme mais comme il y a "école" il faut faire ça à telle heure.

Les journées à l'école sont longues depuis que papa travaille, elle rentre fatiguée, exténuée même parfois, toute pâle et cernée. La fin de journée où nous sommes censés profiter d'elle, ensemble, ressemble plutôt à un combat de coqs par moment.

Elle réclame de plus en plus maman ces derniers temps et elle commence à me dire clairement qu'elle ne veut pas aller à l'école (même si elle adore Madame Noémie!). Oui elle aime jouer avec des petits amis de son âge ou même plus grands, elle aime surtout courir, bouger, sauter partout. Elle aime être en mouvement, c'est très important pour elle. Mais à côté de cela, cela fait un bon mois maintenant qu'elle s'énerve, crie, est frustrée, fatiguée. Parfois elle frappe même. Je ressens directement l'influence de l'école (des petits copains/copines) mais aussi les tensions qu'elle accumule et qu'elle décharge comme elle peut en rentrant. Elle envoie des signaux plutôt clairs.


"Il est dans la nature des enfants d’apprendre. Pourtant, au cours de leur parcours scolaire, nombre d’entre eux perdent le goût d’apprendre. Une des explications de ce phénomène tient au fait que les rituels scolaires n’entrent pas en résonance avec le rythme de leur curiosité. André Stern est l’incarnation d’un apprentissage et d’un développement naturels. Artiste et éducateur renommé, parent aimant, il nous montre comment les enfants fleurissent lorsque nous comprenons profondément aussi bien comment que pourquoi ils apprennent, et lorsque nous leur offrons les plus propices des conditions de croissance et de développement."

Sir Ken Robinson

Alors, je me demande... à quoi bon ? Est-ce bon pour elle ? [Bienvenue dans ma tête de jeune maman]

De mon côté, je me rends compte moi aussi que je suis tellement plus cool lorsque la journée démarre lentement, quand elle a décidé de s'éveiller, quand on prend le temps de préparer le petit déjeuner (elle est demandeuse pour faire par elle-même mais « on a pas le temps le matin »). Elle est demandeuse pour s'habiller (mais on n'a pas le temps non plus) et puis on doit partir vite car papa travaille et commence à telle heure et puis elle arrive la première à la garderie et franchement ça me fend le coeur. Je le vois bien qu'elle voudrait rester à la maison avec moi.

J'ai aussi tellement envie de passer du temps avec elle, d'être avec elle, de lui apprendre pleins de choses, de profiter de la vie avec elle ! Je me suis demandée si c'était moi qui avait du mal à couper le cordon, vous savez ce fameux "cordon". Et bien, ce serait même le cas, où est le problème ? Si ma fille est mieux à la maison, si moi je suis mieux avec elle aussi à la maison, où est le problème ? Je sais que je ne suis pas une maman "poule" qui "garde sa fille pour elle", au contraire. Je l'aide à gagner en autonomie, j'aime l'observer et m'adapter selon ses envies et besoins. J'apprends chaque jour avec elle et quand elle n'est pas là j'ai l'impression de ne servir à rien. Un autre questionnement a germé aussi chez moi du coup, est-ce la ma "voie" ou bien est-ce un espèce de maman blues parce que sa fille grandit ? Et bien je pense que c'est ma voie, celle d'être maman, d'accompagner mes enfants dans la vie du quotidien, les guider, les rassurer, les réconforter, les soigner, les pousser à devenir autonome et eux-mêmes, là je me sens tellement utile ! Est-ce que je peux en faire mon métier dites ? Même si parfois, entendons-nous bien, c'est épuisant.

Longtemps je ne me croyais pas à la hauteur pour la stimuler et répondre à ses besoins d'apprentissage mais en fait elle me fait confiance, elle veut apprendre avec moi à ses côtés. Elle a besoin de moi justement. Non je ne suis pas enseignante mais je suis sa maman et elle apprend à mes côtés depuis sa naissance alors pourquoi ne pas continuer ?

Les êtres humains, ont, la majeure partie de l'Histoire appris par eux-mêmes, sans école et sans forcément avoir de codes. Le petit humain est pré-câblé pour apprendre de toute façon. Je le vois bien avec ma fille, elle n'arrête jamais et c'est magique de voir ça !

Alors voilà, je commence à me demander si faire du « unschooling » ne serait pas la meilleure chose à faire pour ma fille et pour moi et même pour papa d'ailleurs. Car je suis aussi stressée le matin, le soir, les nuits parfois quand je dois « taper sur le clou » pour qu'elle soit prête à telle heure, qu'elle aille dormir tôt, qu'elle mange avant de partir. C'est épuisant de récolter toutes les tensions et la fatigue qu'elle a accumulé en journée... Finalement elle n'est pas bien et moi non plus. Et papa qui rentre du boulot préférerait avoir une femme et une fille sereines avec qui passer un bon moment plutôt que de devoir lui aussi subir toutes les décharges émotionnelles en plus de sa fatigue.

Mais ouf ! Nous sommes à la fin de l'année, il reste 5 jours d'école et puis 9 semaines à la maison avec maman.

Je vais en profiter pour me mettre en mode « test unschooling » et voir ce que cela donne. Je vais lui refaire une nouvelle chambre avec notamment des plateaux montessori, des nouveaux espaces pour les jeux également et prévoir des activités aussi en extérieur avec elle : des excursions, prendre le bateau, le train, aller à la mer, découvrir de nouveaux endroits, musées, expos, ludothèque etc. Mais aussi, et surtout, lâcher prise et voir ce qu'il se passe... !

A suivre...

Pour ceux que le sujet intéresse :

Je vous invite :

-> à lire les livres d'André Stern

-> à flâner sur le site de Bambichoses qui pratique aussi le unschooling

-> à suivre une famille nombreuse qui pratique également le unschooling : la Famille Weiner

-> à visionner un film (que je n'ai pas encore visionné d'ailleurs) : Être et devenir de Clara Bellar


Charlotte

NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre site
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
912d358c512a95dd1e069750b8ea16c0.png

 Slow Green Mama 2021