Minimalisme : comment j'ai commencé


Aujourd'hui j'avais envie de vous parler de minimalisme. Alors, je ne suis pas une grand experte hein, j'ai lu quelques livres et articles et je m'inspire depuis de ce mode de vie qui me convient et m'apaise beaucoup.

En simple, ma vision du minimalisme est la suivante : réduire la superficie de son espace de vie (maison, appartement), diminuer le nombre de possession (objets matériels en tout genre) et revoir son mode de consommation (pour ne pas surcharger à nouveau son intérieur).




Quand je suis devenue maman, j'ai vu ma maison ensevelie sous un tas de trucs. On m'avait prévenu "un bébé ça prend de la place". Effectivement ça prenait beaucoup de place, toutes ces affaires, ces objets, ces jouets... ça m'étouffait. Il fallait les ranger, les laver, les dépoussiérer, les trier, les ranger encore ou les donner/vendre. J'en avais marre. Je me suis dit qu'il y avait forcément moyen de faire autrement.

De ce fait, j'ai commencé par lire "l'art de l'essentiel" et ce livre m'a énormément plu et donné des pistes pour faire de la place chez moi, dans ma tête et commencer à trier.

J'ai commencé à me poser des questions sur tous les objets qui m'entouraient :

- Sont-ils vraiment important pour moi ?

- En ai-je réellement besoin ?

- Est-ce que je les aime ?

- Est-ce que je les trouve beaux ?

Si une des réponses était non... Je m'en séparais ou j'échangeais avec un autre qui me plaisait plus si c'était un objet indispensable.

Bien-sûr, tout ça ne s'est pas fait du jour au lendemain.

J'ai commencé par trier les bibelots, j'ai tout mis au grenier dans un premier temps : c'était plus facile pour dépoussiérer, plus rien ne traînait.

Ensuite je me suis attaquée aux vêtements puis aux papiers/documents, à la bibliothèque, aux vieux cours que j'avais encore.

J'ai trié les photos et les souvenirs.

J'ai trié à nouveau les vêtements (j'en gardais toujours quelques-uns en me disant que je les remettrais et en fait non).

J'ai trié les armoires de la cuisine et je n''ai gardé que ce que j'utilise quotidiennement.

Je me suis séparée de la plupart de mes livres. J'adorais ma bibliothèque mais je trouvais ça inutile d'avoir tous ces livres lus qui prenaient la poussière. Alors j'ai gardé uniquement ceux qui ont changé ma vie ou ceux que je voudrais relire.

Je me suis attaquée aux housses de couette, de matelas, de coussins, les plaid (je n'ai gardé que 2 exemplaires de chaque).

Je me suis attaquée aux caisses et paniers fourre tout, aux objets "qu'on garde au cas où".

Je me suis même séparée de mes plantes car j'estimais ne pas avoir le temps et l'énergie pour m'en occuper à ce moment là.

J'ai vendu et donné beaucoup.

Tout cela s'est fait par étape et à chacune d'entre elle je me sentais libérée d'un poids incroyable. Je me sentais plus légère.

J'ai viré mes tapis de sol parce que c'était excessivement vite rempli de crasses et de poussière et je détestais les aspirer.

J'ai déménagé dans une maison plus petite. Je suis passée d'une 130m² à 80m². Plus petit, plus épuré et moins à entretenir et à nettoyer !

Maintenant je consomme différemment, j'ai envie d'acheter moins de choses et je me pose la question de savoir si j'ai vraiment envie de l'objet, s'il me plaît et s'il sera utile. Si j'achète 3 pulls, je me sépare de 3 pulls et ainsi de suite ! Le but est de gérer les biens qui entrent et qui sortent.

Tous les jours j'applique ces petits principes. Il y a encore des tas de choses que je souhaiterais améliorer ou changer mais chaque chose en son temps comme on dit... Le but est de changer mes habitudes sur du long terme donc il faut y aller en douceur :)

Et vous, le minimalisme ça vous parle ou pas ?


Si vous voulez aller plus loin :

Youtube : Marjorie Peyric

Un livre : "l'art de l'essentiel" de Dominique Loreau

Un blog : Maman s'organise


Charlotte

NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre site
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
912d358c512a95dd1e069750b8ea16c0.png

 Slow Green Mama 2021