Le voyage...


Je voudrais aujourd'hui vous parler du voyage car il m'anime depuis que je suis enfant. Déjà à 4 ans je partais déjà en vadrouille, j'allais dormir chez des copines, je voulais souvent être chez mes grands parents et puis plus tard je n'attendais plus qu'une chose c'était de partir en classe de ville, de campagne, de mer, bref voyager! A 12 ans, je zieutais les tickets de TGV pour partir fuguer dans le sud de la France qui m'a très vite attiré. Je suis partie assez fréquemment en vacances avec mes parents et ma famille mais toujours en Europe. J'adorais les balades en voiture, en train, en car. Mon premier voyage en dehors de l'Europe a été l'Egypte vers mes 16 ans mais pas du côté des pyramides, dommage. Quelques road trip ont suivis durant mon adolescence et début de vie adulte principalement en France, Belgique, Suisse, Luxembourg, Pays-Bas... J'ai visité Paris, Amsterdam, Vevey en Suisse,... J'ai toujours voulu PARTIR, aller voir ailleurs comme cela se passe, comment vivent les gens et apprendre.

Les neurosciences viennent de nous confirmer que le bébé est pré câblé pour apprendre, c'est sa survie qui en dépend. Cela va même plus loin, l'être humain tout court est pré câblé pour apprendre ce qui inclut les adultes ! Malheureusement, en grandissant et en voulant nous faire entrer dans des cases, on inhibe cette "faculté", on nous rend passif, on nous apprend à ne plus trop réfléchir, à être facilement influençable, à rendre notre cerveau paresseux et à être un bon soldat, travailler et faire tourner l'économie... Oui je caricature un peu ! Ce n'est point le sujet de cet article.

Depuis que je suis maman, je me rends compte à quel point ma fille est animée par ce besoin d'apprendre, par cette curiosité constante, par l'observation dont elle fait preuve du monde qui l'entoure... Elle veut bouger, courir, apprendre, recopier, imiter et voyager. Et ce qui l'anime, ce qui m'a animé à son âge, m'amine toujours aujourd'hui. Je suis toujours comme ça et c'est également pour cette raison que j'ai tant de mal à trouver ma place, un travail lambda et une vie sédentaire. J'ai cette constante envie de bouger, de découvrir, de voyager, d'en savoir plus parce que je suis pré câblée pour ça et qu'il y a tellement de connaissance partout autour de moi. Je ne peux pas rester assise à mon bureau 8h par jour tous les jours, à faire les mêmes horaires, rentrer et devoir aller "faire mon sport" parce que je ne bouge pas assez dans ma vie quotidienne (c'est tellement absurde quand on y pense). Dans ce schéma je n'apprends rien ou très peu et c'est surtout très ennuyeux... Une fois le travail "lambda" acquis, j'ai fait le tour et je vais voir ailleurs. Un an dans une maison ou un appartement et j'en ai mes 100 kilos. Un an sans voyager et je deviens dingue. Je deviens folle de manquer de nature, de rencontres humaines, de parler d'autres langues et d'apprendre des tas de choses que je n'apprendrais jamais en retrouvant le même canapé tous les soirs.

Il y a un peu plus de 2 ans j'ai voyagé en Nouvelle-Zélande pendant 3 mois. L'expérience a été rude, déjà parce que j'avais extrêmement peur de l'avion (au point de trembler comme une feuille morte non-stop). 24h de vol et un voyage aller qui s'étendait sur 2 jours/ 1/2... C'était long et rude pour moi. Pendant ce voyage je suis passée par des hauts et des bas car le voyage dans ce cas là, en sac à dos, ce n'est pas forcément beau et rose. Vous n'avez plus aucuns repères, vous ne parlez pas la langue, vous ne connaissez pas la culture, les moeurs, les gens, les villes et les endroits où vous passez, bref vous êtes à "zéro". J'ai toujours aimé me diriger vers ce que je ne connais pas, ce qui me fait peur, je pense que c'est cela qui rend ma vie quelque peu trépidante....! La facilité, le confort, cela devient très vite routinier et pompant. Je n'évite pas la difficulté, je fonce, je l'apprivoise, j'apprends et cela n'est pas toujours facile. Certaines personnes me prennent un peu pour extra-terrestre ou une "irresponsable" mais finalement, j'écoute mon coeur, mon corps et mon esprit. J'écoute mon intuition... Et c'est tout ce qui compte. Tout ce que je fais, tout ce que j'entreprends, c'est ... moi, simplement. Je ne suis pas faite pour avoir la vie pour laquelle on a essayé de me former, je ne veux pas avoir la vie que j'ai connu pendant mon enfance/adolescence, je ne veux pas de ce que j'ai connu. Je veux VOYAGER ! Je veux bouger, découvrir, apprendre encore et toujours ! Je pense intimement que je suis une nomade depuis que je suis née. C'est pour ça que j'aime tant le changement, que je change d'études, de boulot, de ville, d'appartement... Parce que J'AIME ça tout simplement. Et puis je veux apprendre en permanence, si je n'apprends plus je stagne, si je stagne, je dois bouger et je vais voir ailleurs. Vu comme ça on comprend pourquoi voyager est vital pour moi....

Je ne veux pas de cette vie rangée, routinière, faire mes heures, faire mon sport et me divertir le soir devant un film dans mon canapé ou en sortant "en ville". Je veux que ma vie soit différente chaque jour, je veux du nouveau chaque jour et de l'imprévu... jusqu'au jour où j'en aurai marre (ou peut-être pas).

Je pense qu'il y a mille façons de voyager et mille raisons de le faire. Je pense aussi qu'il n'y a pas forcément besoin d'aller loin pour voyager, qu'un voyage peu également être intérieur, initiatique, divertissant, un repos plus ou moins long, un challenge... Cela dépend de chacun. Quoiqu'il en soit on revient transformé à vie d'un voyage, riche et souvent grandit de toutes ces expériences éphémères.

Je ne sais pas encore quand je pourrais repartir mais en tout cas c'est mon objectif à court-moyen-long terme parce que c'est VITAL pour moi. Peut-être un an sur les routes avec ma fille...?! Stay tuned.

En attendant, je vous laisse avec quelques photos de Nouvelle-Zélande...


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre site
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
912d358c512a95dd1e069750b8ea16c0.png

 Slow Green Mama 2021